Partenariat régional
pour la promotion de la sécurité industrielle et environnementale
dans la région de la façade atlantique de l’Afrique (FAA)
Contact : 
Mr. Rigobert NTEP

Email: rntep@yahoo.fr

Email: rigobert.ntep@gmail.com

Tel: (+237) 677 303 932

 
Mme. Fagamou SY

Email: mamesydiop@yahoo.fr

Tel: (+221) 77 554 78 39

A la suite des projets P41 et P69, l’équipe régionale d’experts (qui ont été formés sur la maîtrise des risques industriels) a souhaité pérenniser les activités de cette équipe avec également l’addition de la nouvelle équipe constituée dans le cadre du Projet 69.

Un partenariat régional a ainsi été constitué sous la coordination et l’animation de Madame Fagamou SY (Sénégal) et s’est engagé à proposer dans la région de la FAA une expertise de haut niveau s’étendant de l’analyse des risques industriels à l'expertise de  traitement de leurs impacts post-accidentels, en passant par la gestion des situations de crise.

Cette équipe a établi un mécanisme de fonctionnement pérenne et assure la disponibilité d’expertise pour promouvoir un développement industriel sûr et maîtrisé, grâce à la prévention et l’intervention efficace en cas d’évènement chimique grave (accident ou pollution) dans la région FAA. Elle contribue à disséminer les bonnes pratiques et à promouvoir une culture de la sécurité industrielle tout en assurant la construction d’un retour d’expérience.

Ce partenariat régional est construit sur la base d’un volontariat et d’un engagement individuel afin d’assoir une base solide qui pourra soutenir et mener à bien les actions envisagées, contribuant ainsi à l’appropriation de ces enjeux par les pays partenaires des deux projets. Ces actions ont été formalisées afin d’apporter au quotidien aux pays partenaires une expertise en matière de gestion des risques chimiques industriels, afin d’éviter les erreurs du passé, et pouvant couvrir notamment les champs suivants :

  • La fourniture d’un appui technique en cas d’accident industriel dans la région

  • La promotion d’une culture de sécurité industrielle

  • La construction d’un retour d’expérience  permettant de tirer les enseignements d’un éventuel accident  industriel dans la région

  • La promotion et le développement de bonnes pratiques en matière d’évaluation et de gestion de la sécurité des sites industriels

Les premiers travaux ont permis de formaliser 4 groupes de travail :

Le Groupe 1 « Communication » : animé par M. Rigobert Ntep (Cameroun), vise à permettre une communication interne et externe sur les compétences et l’expertise de cette équipe régionale, afin de rendre visible les acquis et le savoir-faire. Un correspondant dans chaque pays pourra ainsi mettre à jour une fiche par pays présentant les membres et l’expertise de chacun et constituant ainsi une plaquette d’information sur les compétences disponibles. La première fiche réalisée concerne le Cameroun, et peut servir d’exemple pour les autres pays. Ces fiches permettront de tenir à jour l’annuaire des membres et de leurs contacts.
Ces documents pourront être complétés par des publications ou des contributions à des revues spécialisées, dès qu’un comité éditorial sera constitué.

Le Groupe 2 « Formation » : animé par M. Joseph Gbolou (Bénin) et Ledi Kwassi (Togo), permettra la réalisation de modules courts de formation, sous la forme de sessions ponctuelles rapides (2 à 3 jours) ou de séminaires (5 jours). Ces formations seront payantes pour compenser le travail des formateurs et la logistique associée. Les cibles seront principalement les industriels ou les assureurs, qui pourront financer ces sessions qui pourront être organisées sur site ou par zones géographiques.
Ces actions viennent  dans le prolongement de la mise en place d’un Master professionnel sur deux ans, avec un parcours à distance et en présentiel, sur le thème « développement industriel sûr et maîtrisé dans les pays de la façade atlantique de l’Afrique », qui est actuellement  en cours de finalisation à l’Université de Douala (Cameroun).

Le Groupe 3 « REX », animé par le Colonel Vadiawé Karamoko (Côte d’Ivoire) et le LCL Serge Vital Oulaï (Côte d’Ivoire), vise la mise en place d’une plateforme de retours d’expériences, afin de créer une base de données et capitaliser sur les expériences consécutives à un accident industriel.
Un formalisme est nécessaire afin d’élaborer au niveau de l’équipe régionale les fiches de retour d’expérience selon un format type, de les valider puis de les transmettre à une plateforme déjà existante, ARIA (Analyse, Recherche et Information sur les Accidents), qui répertorie les incidents, accidents ou presque accidents qui ont porté, ou auraient pu porter atteinte à la santé ou la sécurité publiques ou à l’environnement. Cette base, qui recense plus de 46 000 accidents ou incidents survenus en France ou à l’étranger, est gérée par le Bureau d’Analyse des Risques et Pollutions Industriels (BARPI), France.
Un correspondant dans chaque pays partenaire devra être désigné pour constituer le réseau de collecte et validation des retours d’expérience.

Le Groupe 4 « Technico-juridique », animé par Mme Trésor Avomo (Gabon), propose de s’appuyer sur l’expertise et les cadres juridiques des pays partenaires, pour échanger sur les travaux concernant l’évolution des cadres juridiques, suite aux projets P41, P69 ainsi que P71 (sur le transport des matières dangereuses). Ensuite l’harmonisation des différentes réglementations pourra être recherchée en se référant au traité de l’OHADA (notamment pour les valeurs limites) et en cherchant l’implication des Communautés Economiques Régionales (CER).

Le Groupe 5 « Parcours de formation universitaire », animé par la Professeur Martin Fouda (Cameroun), propose la création et le développement d’un parcours de formation professionalisante de niveau Bac+5, mention « Environnement et Sécurité industriels », sur le thème « Développement Industriel Sûr et Maîtrisé dans les pays de la façade Atlantique de l’Afrique – FAA », dénommé en anglais « Safe and Controled Industrial Development – SAD-AAF » au sein de l’Université de Douala, Cameroun. Ce parcours prévoit la possibilité d’extension de la formation dans les pays de l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique Centrale.

EXPERTISE FRANCE 

Agence Française d'Expertise Technique Internationale

73, Rue de Vaugirard

75006 Paris, FRANCE. 

INERIS DEVELOPPEMENT

Parc Technologique Alata

60550 Verneuil-en-Halatte

FRANCE