Prise de contact : 
Prof. Martin FOUDA
Email : foudamartin962@yahoo.fr

La responsabilité  sociétale des responsables de sites industriels n’est pas un luxe réservé aux seuls champions nationaux des pays dits avancés. Elle devient chaque jour davantage le secret de la réussite de toute entreprise industrielle ayant l’ambition d’être vertueuse, compétitive à l’international, potentiellement capable de participer au développement de son pays d’origine et soucieuse de bénéficier d’une image favorable auprès du pouvoir politique et de l’opinion publique. Enoncé au Sommet de Rio en 1992, le principe prend un relief particulier avec l’Objectif de Développement Durable n°9 « Mettre en place une infrastructure résiliante, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourage l’innovation ».

Seulement, la responsabilité industrielle ne se décrète pas. La formation est l’enclume sur laquelle se forgent l’obligation, la charge et la mission  constitutives de son corpus de compétences, moyennant, entre autres, le renforcement de la coopération internationale dans la recherche et le développement, ainsi que l’acquisition des meilleures pratiques internationales.

L’Université de Douala et Expertise France s’engagent sur cette voie en proposant un programme de formation professionnelle de niveau universitaire Bac+5, inspiré des projets 41 et 69 de l’initiative européenne des Centres d’Excellence dédiés aux «installations chimiques à haut risque et réduction des risques dans la région de la Façade Atlantique Africaine (FAA) ». Il s’agit d’une offre de 300 heures  à distance (E-learning) et  en présentiel (cours en salle et immersion en entreprise) pour  développer le savoir-faire et les capacités en s’appuyant sur un projet  de parcours personnel, se terminant par un mémoire à soutenir publiquement consacré à la résolution d’un problème concret de gestion des risques industriels et sanctionné par un diplôme international.

Ensemble donc, Inspecteurs (des ICPE, des Mines, de l’Environnement, du travail), Parlementaires, Décideurs politiques, Fonctionnaires des collectivités, Consultants, Chargés d’études et de missions en entreprise, Enseignants non spécialistes, Primo-intervenants sur les accidents industriels, jeunes entrepreneurs, saisissons cette opportunité offerte par une des meilleures universités d’Afrique Centrale, en partenariat avec d’autres structures d’enseignement en Afrique et une équipe pédagogique régionale ès qualité, et quelques fleurons de l’espace d’enseignement supérieur européen qui pourraient comprendre notamment l’Université de Nantes en France! Mobilisons-nous pour un Développement industriel durable, sûr et maîtrisé !

Actions accomplies pour mettre en place une formation de niveau universitaire concernant la maîtrise des risques industriels

 

1/- Aspects institutionnels

  • Désignation d’un Responsable camerounais chargé de suivre les activités, en la personne de Pr Martin FOUDA, Point Focal et Correspondant Universitaire ;

2/- Cursus / Habilitation

  • Contribution à la finalisation de la plateforme de e-learning préparatoire au cycle de Master (logo et éléments de contenu, etc.) ;

  • Réalisation d’un état des lieux de l’offre de formation universitaire en matière de développement industriel sûr et maîtrisé. ;

  • Elaboration d’un accord-cadre  de partenariat,  conclu le 26 février 2020,  entre l’Université de Douala, Cameroun, et Expertise France ;

  • Formation d’un groupe de travail (GT) conjoint regroupant  l’administration (Ministère des Relations Extérieures du Cameroun), le Point Focal Universitaire  pour l’Université de Douala,  trois enseignants de l’Université de Douala, et  des Responsables de ladite université (Représentants de M. le Recteur et M. le Doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines) ;

  • Réalisation des programmes complets (en français et en anglais) du cycle de Master en deux ans (M1 et M2), structurés sur le principe de formations en alternance (à distance et en présentiel) ;

  • Début du Marketing de la formation (fiche en français et en anglais) ;

  • Constitution de l’équipe pédagogique (constituée d’enseignants camerounais et d’experts régionaux candidats : M. Mourchid du Maroc, Capitaine Gbolou du Bénin, Capitaine Ledi Kwassi du Togo, Madame Trésor Avomo du Gabon) ;

  • Réalisation d’un plan d’affaires ;

3/- Début des travaux concernant l’extension de la formation à d’autres pays de la FAA (Façade Atlantique Africaine)

  • Définition d’un programme de travail à suivre par le Point Focal Universitaire Camerounais (Pr Martin Fouda), de façon à associer les structures universitaires intéressées des différents pays, chacune pouvant garder son autonomie et ses spécificités techniques ;

  • Utilisation de la liste des correspondants universitaires régionaux ;

English version

 

The social responsibility of those responsible for industrial sites is not a luxury reserved only for national champions of so-called « developed countries ». It is gradually becoming the explanation of the success story of any industrial company, with the ambition to be virtuous, competitive at global level, potentially capable of participating in the development of its country of origin and anxious to benefit from a favorable image with political authorities and public opinion.

 

Stated in 1992 during the Rio de Janeiro Summit on Environment and Development, the principle takes on particular importance with the Sustainable Development Goal No. 9: “Build resilient infrastructure, promote inclusive and sustainable industrialization and foster innovation”.

However, social responsibility is not straightforward. It cannot be decreed. Training is the anvil on which are forged the obligation and the mission constituting its corpus of skills, through, inter alia, the strengthening of international cooperation in research and development, as well as the acquisition of international best practices. The University of Douala and Expertise France are embarking on this path, by offering a vocational training program at the Master’s Degree level (GCE A level + 5 years).

The training program is inspired by projects 41 and 69 of the European Centers of Excellence initiative titled "High risks chemical facilities and risks reduction in the African Atlantic Façade (AAF) Region”. This is a 300-hour courses, including both distance and face-to-face teaching (E-learning and classroom courses), as well as company immersion. It aims at developing know-how and skills based on a personal career plan. It ends with a thesis to be publicly defended before a jury and devoted to the resolution of a concrete problem of industrial risk management. Learners who successfully complete their training course obtain an international diploma.

Let's therefore seize this opportunity offered by one of the best universities in Central Africa, in partnership with other educational structures in Africa, a regional teaching team of high quality and some flagships of the European higher education space which could include in particular the University of Nantes in France!

Those primarily concerned are inspectors of classified establishments, labor inspectors, environmental inspectors, Parliamentarians, decision-makers, local councils staff, industrial facilities staff, non-specialist teachers, first responders on industrial accidents, young entrepreneurs etc.

Let's mobilize for a sustainable, safe and controlled industrial development!